Actu / News

Insolite : un lycéen coupable d’excès de vitesse, est « escorté » à son épreuve du Bac par les gendarmes

Les parents ont écrit une lettre à la gendarmerie pour remercier les agents d’avoir eu la gentillesse de conduire leur enfant jusqu’au centre d’examen, après lui avoir retiré son permis.

Le jeune homme a vraisemblablement un tempérament très vif. Un élève de terminale, pressé de se rendre à la première épreuve écrite du baccalauréat jeudi 15 juin, a été pris en flagrant délit d’excès de vitesse. Il a été contrôlé à 125 km/h au lieu de 80 km/h, sur une route d’Indre-et-Loire, à proximité de Nouzilly. Pour justifier son empressement, le jeune conducteur a expliqué aux gendarmes qu’il allait aux épreuves du baccalauréat et n’était pas en avance.

L’argument n’a pas amadoué les agents, qui ont verbalisé le garçon et lui ont immédiatement retiré son permis, la sanction légale pour une vitesse si élevée chez un novice en conduite. Pourtant, les gendarmes ne sont restés insensibles au cas du jeune homme. « Si cette explication ne justifie en rien l’infraction commise, devant cette situation particulière (le gendarme a) fait preuve de compréhension », raconte la gendarmerie d’Indre-et-Loire sur sa page Facebook dans un post publié mardi 20 juin. « Il décide alors de déposer ce candidat pressé devant son centre d’examen en véhicule de service. »

C’est donc dans une voiture aux couleurs de la gendarmerie, aux côtés de l’agent qui venait de lui retirer son permis, que le candidat s’est rendu aux épreuves du bac.

Laisser un commentaire